Vous êtes ici

Le Retour
528
Date de parution: 
02/09/2015
EAN : 
9782253194569
Editeur d'origine: 
Sonatine

Le Retour

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

1981. Tredower, en Cornouailles. A l’occasion du mariage de sa nièce, Chris est de retour dans le domaine que son grand-oncle Joshua a acquis entre les deux guerres. Au cours de la cérémonie, Nick, son ami d’enfance, surgit et affirme détenir la preuve que son père, exécuté pour avoir commandité le meurtre de Joshua en 1947, était innocent. Le lendemain, on retrouve Nick pendu. Chris décide alors de faire la lumière sur la mort de Joshua. Il est loin de se douter des dangers qu'il encourt en exposant la légende familiale à la lumière de la vérité.

La noirceur crasse des jalousies, des secrets honteux, de la duplicité et du chantage… La famille comme on l’aime, avec un cadavre dans le placard. Julie Malaure, Le Point.

Depuis 1986, Goddard a la même obsession, qu’il aime développer avec quelques variantes : montrer jusqu’où les hommes sont prêts à aller pour plus de pouvoir et beaucoup d’argent. Lire.

Les derniers avis

3
Blogueur

Je me répète mais, vous devez savoir comme j’apprécie tout particulièrement les romans mettant en scène de grandes familles aisées dans leur intimité. Je me délecte facilement des sombres histoires et des secrets qui souvent en constituent le socle, en apparence inébranlable mais qui s’avère d’une fragilité cristalline. La famille est une source inépuisable en littérature, de par le fait qu’elle constitue une structure nette avec une hiérarchie, une dynamique et des mécanismes qui lui sont propres, et bien souvent construite sur des légendes, sortes de mythes fondateurs transmis de génération en génération. La famille reste selon moi un thème universel et d’autant plus alléchant qu’elle est protéiforme.

Le Retour est un roman efficace, qui atteint ses objectifs initiaux, à savoir nous exposer une famille dans la tourmente, à un moment où ses barrages sont prêts à céder pour déverser un torrent putride susceptible de tout ravager sur son passage en brisant les liens ténus de la filiation, et de l’amitié. Malgré une faiblesse dans l’aspect thriller du récit, ce dernier ne souffre d’aucune longueur, grâce à une construction favorisant l’omniscience du lecteur et donc sa capacité à mettre en relation les événements passés et présents.

 

 

3
Blogueur

Depuis la sortie de "Par un matin d'automne" je suis devenue une inconditionnelle.

Certes, la trame de fond reste un peu identique d’un roman sur l’autre, une personne tout ce qu’il y a de plus normale (souvent un homme d’ailleurs) va se retrouver à mener des recherches sur le passé de sa famille, d’une connaissance, etc… On navigue ainsi entre passé et présent.
Mais d’un roman sur l’autre, les personnages sont différents et surtout leurs histoires. A chaque fois, le lecteur se retrouve totalement embarqué dans la vie des protagonistes et c’est toujours un réel plaisir.

Dans Le retour, c’est Chris qui va mener l’enquête pour découvrir les secrets les plus inavouables de sa famille. Robert Goddard nous réserve bien des surprises avec ce roman. Comme à son habitude, il nous propose une intrigue parfaitement maîtrisée, intelligente, avec des rebondissements…, bref, tout ce qu’il faut pour nous faire passer un merveilleux moment !

Je sais que je me répète un peu d’une chronique sur l’autre mais si vous aimez les histoires de famille complexes et inattendues, les secrets enfouis dans le passé, ne passez pas à côté de ce superbe auteur !