Vous êtes ici

Le Rêve
224
Date de parution: 
09/09/1971
EAN : 
9782253002833
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

Le Rêve

Roger Ripoll (Préfacier)

4,60€
4,49€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Le jour de Noël 1860, devant la cathédrale de Beaumont enneigée, Angélique, une enfant trouvée et martyrisée, cheveux blonds et regard couleur de violette, est recueillie par Hubertine et son mari Hubert. Ils élèvent la sauvageonne qui apprend la broderie et se met à lire avec passion La Légende dorée de Jacques de Voragine. Une vie de travail et de piété, illuminée bientôt par lidylle qui se noue entre Angélique et Félicien.
La publication de La Terre, le précédent roman des Rougon-Macquart, a valu à Zola des critiques acerbes. On dénonce la grossièreté de son art : « Il est des âmes pures et des curs héroïques, écrit ainsi Anatole France. M. Zola ne le sait pas. » Pour prendre le contre-pied de ces attaques, le romancier se décide à évoquer des personnages irréprochables et des sentiments purs. Et, en 1888, ce changement de registre correspond à lattente de son public : quelques critiques ont beau ironiser, le romancier gagne son pari et Le Rêve est un succès.

Les derniers avis

3
Blogueur
Dans la série des Rougon- Macquart, je demande le 16ème tome! Et voilà... Le Rêve. Dans cet opus, nous découvrons Angélique, jeune fille recueillit par un couple de brodeur. Pris d'amitié pour cet enfant, ils décident tout deux de l'élever comme la leur. Angélique qui se montrait de nature impétueuse plus jeune, se révélera être une grande rêveuse. Lorsque Félicien entre dans sa vie, elle s'éprend de lui et vit son amour de façon inconditionnelle. Zola m'avait habitué à des passages descriptifs entrecoupés d'action mais ici, nous sommes beaucoup plus dans la contemplation. L'intrigue est surtout amoureuse et prend le temps d'analyser les tréfonds de l'âme des personnages. Zola et son naturalisme ont encore frappé. Là où il décrivait des lieux, Zola prend ici le parti de décrire des émotions, des moments volés, des états d'âmes furtifs. Il y a donc beaucoup de descriptions dans ce roman. Malgré le manque de rebondissements, j'ai été complètement happée par ce livre.  Le personnage d'Angélique est l'élément central de l'histoire. On y découvre toutes ses facettes. L'auteur prend le temps de nous décrire les moindres sentiments du personnage. Angélique est typique des protagonistes romantiques de cette époque. Emile Zola semble prendre son temps et nous décrit de façon poétique les paysages et l'âme humaine.

Liés