Vous êtes ici

A l'encre russe
384
Date de parution: 
23/04/2014
EAN : 
9782253177548
Editeur d'origine: 
Héloïse d'Ormesson

A l'encre russe

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

L’Enveloppe a valu au jeune romancier Nicolas Kolt un succès international et une notoriété dans laquelle il tend à se complaire. C’est en découvrant la véritable identité de son père et en fouillant jusqu’en Russie dans l’histoire de ses ancêtres qu’il a trouvé la trame de son premier livre. Depuis, il peine à fournir un autre best-seller à son éditrice. Trois jours dans un hôtel de luxe sur la côte toscane, en compagnie de la jolie Malvina, devraient l’aider à prendre de la distance avec ses fans. Un week-end tumultueux durant lequel sa vie va basculer…

La romancière multiplie les clins d’oeil sur le monde de l’édition et ses requins, sur le miroir aux alouettes d’une notoriété vertigineuse dont elle n’est pas dupe. Delphine Peras, L’Express.

Une belle réflexion sur l’identité. Et sur l’écriture. Un roman à tiroirs, marqué, comme très souvent chez T. de Rosnay, du sceau des secrets. Palpitant. Questions de femmes.

Les derniers avis

4

Tatiana de Rosnay nous livre ici un récit sur l’écriture difficile et l’angoisse de la page blanche mais aussi sur la quête identitaire. Elle nous emmène auprès de son protagoniste et nous fait vivre avec lui son histoire. Le parallèle entre le passé et le présent est bien intégré et ficelé mais le moment où Nicolas part en Russie pour retrouver ses racines est plus intéressant que sa vie d’écrivain en panne d’inspiration au Gallo Nero. Un beau roman qui pose les trois questions existentialistes : Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ?

3
Nicolas Duhamel découvre un lourd secret de famille le jour où il renouvelle son passeport. Ce bouleversement est à l’origine d’un fabuleux roman « L’enveloppe » que Nicolas Kolt va écrire, lui procurant une notoriété mondiale. Mais depuis deux ans, Nicolas n'a plus écrit, manque d'inspiration et d'envie. Il surfe sur le succès via les réseaux sociaux dont il devient complètement addict, voyages, cocktails, grands hôtels ….. et il est devenu, comme le dit son ex-compagne, un petit con prétentieux et arrogant. Depuis la terrasse du « Gallo negro » il assiste au naufrage du Sagamor un luxueux paquebot visiblement trop proche de la côte (toute ressemblance avec ….). Notre héros se jettera sans réfléchir dans le sauvetage des victimes, au cours duquel il découvrira l’héroïne de son futur roman… Après la récente lecture de « Spirale », j’ai retrouvé le style romanesque de Tatiana de Rosnay avec grand plaisir.

Liés