Vous êtes ici

Un employé modèle
477
Date de parution: 
31/08/2011
EAN : 
9782253134190
Editeur d'origine: 
Sonatine

Un employé modèle

8,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres… Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d'une originalité confondante, au-delà des clichés du genre, révèle un nouvel auteur, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

Les coups de coeur des libraires

L'avis de Gérard Collard, de la librairie La Griffe Noire

D'autres coups de coeur libraires, en vidéos ? Cliquez ici !

L'avis de Nathalie Goldrap de la librairie La Réserve (Mantes-la-Ville)

Cette petite plongée dans l’univers mental d’un détraqué de neuf ans d’âge affectif est plutôt burlesque et presque rafraîchissante... Allez-donc savoir pourquoi, mais on dirait presque une farce ! Même pas peur...

D'autres coups de cœur libraires, en vidéos ? cliquez ici

Les derniers avis

3
Il y a beaucoup d'humour noir dans ce thriller de Paul Cleave et c'est de celui de Joe, notre protagoniste, dont on se régale au travers de phrases piquantes sur ses victimes, ses collègues et bien sûr sa propre mère avec qui la relation est celle de l'amour-vache ! Notre Joe est un agent d'entretien dans un commissariat de police qui décide d'aider les inspecteurs à coincer le Boucher de Christchurch, un serial killer qui sévit en ville et accusé d'avoir tué 7 femmes. Or parmi les 7 victimes, une a bien été tuée par Joe. Bien décidé à démasquer son plagiaire, Joe se met dans des situations rocambolesques et sanguinolantes, et on suit le parcours de ce pseudo lent d'esprit dans une enquête où son intelligence fait froid dans le dos ! Un bon thriller !
3
Paul Cleave prend le parti de nous faire vivre l’histoire à travers les yeux de Joe ce qui implique un récit à la première personne (tout comme « Je ne suis pas un sérial killer » de Dan Wells). Le style est un peu particulier avec des phrases assez courtes et simples (simplistes ?). Mais c’est surtout le grand nombre de détails et d’anecdotes inutiles à mon goût qui donnent un rythme un peu bancal à toute la première partie du livre. Ensuite on s’habitue et on se laisse prendre au jeu. Les points forts du roman sont la psychologie de Joe bien travaillée (son complexe d’Œdipe, son amour pour ses poissons rouges et son sentiment de supériorité envers la police et les femmes en général). Là où l’auteur est très bon également c’est pour nous donner des sueurs froides lors de moments intenses et violents. A ce titre la rencontre entre Mélissa et Joe est de loin le moment le plus marquant du livre, celui dont on se souvient longtemps après avoir lu le livre (enfin je pense, je viens de le terminer hier du coup je n’ai pas trop de recul …). Paul Cleave nous présente donc une œuvre avec des faiblesses certes mais aussi de grandes qualités. Je suis donc curieux de lire ses deux autres livres afin de voir si son style a évolué dans le bon sens sans perdre de son intensité lors des moments clefs.