Vous êtes ici

Blue Jay Way
552
Date de parution: 
27/02/2013
EAN : 
9782253168799
Editeur d'origine: 
Sonatine

Blue Jay Way

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Julien, un jeune Franco-Américain, devient le précepteur de Ryan, fils de la romancière Carolyn Gerritsen et de son ex-mari, le producteur Larry Gordon. À Blue Jay Way, villa somptueuse qui domine Los Angeles, Julien est confronté aux frasques du maître des lieux et à une jeunesse dorée qui a fait de son désoeuvrement un art de vivre. Séduit par ce mode de vie délétère, il noue une relation amoureuse avec l’épouse de Larry, Ashley. Lorsque celle-ci disparaît mystérieusement, c’est le début d’un terrible cauchemar : morts violentes, mensonges, trahisons et manipulations se succèdent. Fabrice Colin nous offre un roman profondément contemporain, qui dresse le portrait d’une époque où réalité et fiction ont irrémédiablement partie liée. Los Angeles est le cadre idéal de cette palpitante descente aux enfers.
Être envoûté, n’est-ce pas ce qu’on espère en ouvrant un roman ? Marie Rogatien, Le Figaro Magazine.

Les derniers avis

3
Au début, j'ai été assez déroutée par ce roman, qui met du temps à se mettre en place puis devient terriblement addictif. Julien, un jeune franco-américain paumé, se retrouve à jouer les gouvernantes dans une villa de Los Angeles où la débauche n'a d'égale que l'ennui de ses occupants. Dans un univers tordu à la Bret Easton Ellis, Blue Jay Way est un roman à la frontière entre le thriller et la littérature contemporaine, dont le dénouement vous mettra une claque en pleine figure.
3
Blue Jay Way est une somptueuse villa de Los Angeles dans laquelle Julien, un peu paumé, découvre un univers décadent, mais aussi fascinant dans lequel évoluent les stars d'Hollywood. La consommation d'alcool, de drogues -et de sexe - n'y a pas de limites. A partir du meurtre de sa maîtresse, Ashley, notre héros devient le pivot d'une série d'évènements incompréhensibles... et meurtriers! Dans un récit truffé de références musicales, littéraires et cinématographiques, tout le talent de Fabrice Colin est de tresser, sans que le lecteur s'en aperçoive, les fils d'un univers, d'une machination diaboliques; page après page l'impatience grandit d'en saisir les clés. On n'y arrive qu'à la toute fin du roman, après de multiples rebondissements. Mais est-on sûr d'avoir bien compris?