Vous êtes ici

D'autres gens
312
Date de parution: 
26/08/2015
EAN : 
9782253087625
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

D'autres gens

6,90€
6,49€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Voici une confession. Elle sera brève. Je ne voulais pas avoir à lui faire ça. J’aurais infiniment préféré une autre solution. Enfin, c’est comme ça. M. A.

Lorsqu’elle se réveille et s’assoit, elle est dans une chambre blanche, étendue sur un chariot blanc. Une chambre d’hôpital sans doute. Mais qui est-elle ? Pourquoi est-elle là ? Et pourquoi doit-elle partir ? La voici dehors dans une rue qu’elle ne connaît pas, dans une ville inconnue, parmi une foule d’hommes et de femmes dont elle ne se souvient pas, un monde étrange et nouveau. Elle marche, pieds nus. Elle court. Elle a perdu la mémoire. A ceux qu’elle rencontre, elle dit qu’elle s’appelle Marie… Marie Lagneau. Puis Marie renaît à la vie, réapprend, se retrouve, se reconstruit… avec d’autres gens. Entre roman d’initiation et polar, un livre de l’auteur de Money, money, l’un des plus grands et des plus controversés romanciers britanniques contemporains.

Les derniers avis

3
Blogueur

Dès le début, l'auteur nous plonge dans l'amnésie du personnage principal, Marie. En toute innocence et incompréhension, elle va redécouvrir le monde qui l'entoure, notamment les gens. Elle nous permet de voir le monde d'une autre façon, en s'attardant sur des points auxquels on ne fait peut-être plus attention.

L'histoire est bien travaillée, avec une suite logique qui donne un aspect réel au livre. En quête d'elle-même, Marie va chercher à se découvrir, notamment à travers ces catégories sociales. C'est lorsqu'un homme arrive dans sa vie qu'il bouleverse l'intrigue, aidant à se rappeler. L'histoire n'en devient que plus surprenante au fil des pages, nous laissant voir le visage de l'ancienne Marie.

Il est difficile de ne pas se laisser happer dans l'écriture de l'auteur. A l'image des pensées du personnage principales, l'écriture donne un aspect saccadé, perdue. Les phrases courtes, et les phrases interrogatives nous rappellent l'état d'esprit de Marie. Questionnée par elle-même, elle est également questionnée par ceux qu'elle rencontre, alors qu'elle n'est plus maître de rien. Écriture semblable à Fight Club, de Chuck Palanniuk, autant que l'aspect psychologique, parfaitement travaillé.

3
Blogueur

La plume de l’auteur est assez particulière, mais elle est très appréciable ! Elle est très fluide, très agréable à lire.

Pour être tout à fait franche avec vous, ce livre est assez loin de ce que j’ai l’habitude de lire et les premières pages m’ont laissées sceptique. Mais peu à peu je me suis familiarisée avec la plume de l’auteur et la suite n’a été qu’un pur délice. Je crois même que plus on tourne les pages et plus on est absorbé par ce livre.