Vous êtes ici

Entre mes doigts coule le sable
320
Date de parution: 
02/05/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253074090
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Entre mes doigts coule le sable

7,70€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital  ! Marie-Lou – qui a quitté sa Savoie natale pour Brest – et Matthieu – le ténébreux surfeur – sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au Gobe-mouches et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… surtout quand leurs proches deviennent leurs patients.
Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie  ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts  ?

Chronique de la vie à l’hôpital, un roman aux allures de série télévisée qui tient le lecteur en haleine. Santé magazine.

Les coups de coeur des libraires

Toujours aussi bien !

SANDRINE de la FNAC à Grenoble vous conseille : 

Marie Lou est en stage en psychiatrie, Matthieu lui est en neurochirurgie. Tout pourrait aller super bien. Mais Matthieu a des soucis et plutôt que de se livrer à Marie Lou il s'éloigne d'elle. On retrouve avec joie et bonheur tous ces beaux personnages. Ca sent bon la mer, l'amitié et l'Amour. Irrésistible !!!!!!

Les derniers avis

3
Blogueur

Entre mes doigts coule le sable est le deuxième volet d’une trilogie.

Dans le premier volume ("Les yeux couleur de pluie")  nous faisions la connaissance de Marie-Lou et Matthieu, deux jeunes étudiants en médecine. Petit rappel : elle a quitté sa Savoie, ses montagnes, sa vie de là-bas pour la Bretagne, la mer, le large, la pluie, et… les  yeux couleur de pluie de Matthieu, dont elle est tombée amoureuse au premier regard.

Ce second opus est le digne petit frère de son aîné et s’inscrit dans cette continuité. Le lecteur partage le quotidien, les émotions, les angoisses, les désirs et les rêves des protagonistes, de l’hôpital au « Gobe-mouches ».

Tous sont d’une telle simplicité qu’on ne peut que s’attacher à eux, à chacun d’eux. La magie de ce roman, c’est que, selon moi, il n’y a ni héros, ni héroïne, juste des gens. Des médecins, des soignants, des soignés. Des êtres en souffrance, sous leur blouse blanche ou au fond de leur lit. Chacun a ses failles, ses blessures, ses carences.

« Me prend alors l’envie de ne plus réfléchir, de me laisser porter. Laisser couler le sable entre mes doigts. Faire confiance et larguer les amarres. »

C’est une agréable suite, une lecture que je recommande pour l’été qui approche doucement. C’est également une belle ode à la Bretagne. Je me permets de rajouter que l’autrice est adorable !

J’ai fait cette lecture dans le cadre de mon partenariat avec le Livre de Poche, que je remercie encore une fois (Rendez-vous très bientôt à St Maur en Poche !).

3
Blogueur
Arf… Mon seul regret est de ne pas avoir su avant qu’il s’agissait d’un second tome… Je me fais une joie de lire le premier tome prochainement ! Je n’avais donc aucune certitude ou a priori en me lançant dans cette lecture. J’ai découvert les personnages de Marie-Lou et de Matthieu avec joie et je les ai beaucoup aimé. Matthieu le ténébreux et Marie-Lou la timide, la mère Thérésa du roman qui m’a fait sourire. Leur petit couple fonctionne plutôt bien malgré quelques accrocs. Petit coup de cœur pour le personnage de Jo que j’ai toutefois regretté de ne pas voir aussi souvent que je le voulais au fil des pages. Un type bien, bouffé par l’alcool et une vie merdique. J’ai aimé découvrir la vie, les aventures de ce trio qui évoluent au sein du milieu médical. D’ailleurs, univers très travaillé et détaillé, j’ai vraiment beaucoup aimé. Je sais que ça peut en agacer plus d’un mais ça a marché avec moi. On découvre la psychiatrie et la neurochirurgie. Sophie Tal Men n’a rien a envier à Grey’s Anatomy !
 
On suit les internats respectifs de Marie-Lou et Matthieu qui essaient de caser leur amour au milieu de tout ça. Les points de vues basculent constamment, on suit leur quotidien, leur soirée au Gobe-Mouches. Rien n’est facile. Surtout pour Matthieu a qui on dit toujours qu’il ressemble à son père. Ce même père parti trois ans plus tôt, le laissant avec sa mère et sa maladie. Ses sentiments face à ce départ ont fait écho chez moi, ça m’a déplu autant que ça m’a plu. Le destin d’un personnage peut souvent croiser celui du lecteur..
 
Pas de suspens dans ce roman, ce n’est pas le but. Juste des fragments de vies. Des personnages assez prévisibles que j’ai beaucoup apprécié. Une plume très agréable et douce que j’ai pris beaucoup de plaisir a lire. Un livre parfait pour l’été avec ses airs de Bretagne, à lire sur un transat tandis que le soleil est haut dans le ciel. Pas de prise de tête, pas de besoin de réfléchir, juste se laisser guider et bercer par les vagues.