Vous êtes ici

La Confusion des peines
144
Date de parution: 
21/08/2013
EAN : 
9782253166580
Editeur d'origine: 
Stock

La Confusion des peines

5,60€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  

« Tu ne veux pas que j'écrive ce livre. Tu me l'as dit. Tu me l'as demandé. Tu y avais pensé toute la soirée, toute la nuit, tu ne voulais pas. Ou, plus précisément, tu ne voulais pas que je l'écrive maintenant. Ce livre, Laurence, tu l'écriras quand je serai mort. Voilà ce que tu m'as dit. » Un père accusé de corruption, une mère qui se meurt, un univers qui s’effondre. Dix ans après, Laurence Tardieu ouvre une « lettre au père », pour comprendre. Qui est cet homme, qu’enfant elle a aimé d’un amour fou ? Cet homme intègre et généreux, qui s’est retrouvé brutalement condamné puis emprisonné ? Comment accepter qu’un être humain n’est pas un, mais multiple, faillible – humain ? Comment sortir du silence qui la lie depuis toujours à ce père, si proche et si lointain, pour s’arracher à lui et exister, enfin ?

Une écriture qui colle à l’émotion. Son plus beau livre. Emmanuelle de Boysson, Marie Claire

C’est sobre, poignant et d’une grande justesse. Jean-Rémi Barland, Lire.

Prix Printemps du Roman de la Foire du Livre de Saint Louis
2012

Les derniers avis

3
Roman ? Récit autobiographique ? Lettre d'une fille à son père ? Je préfère lire "La confusion des peines" comme un cri d'amour éperdu à l'intention d'un père violemment devenu étranger. Peu importe en définitive l'aspect générique puisque l'écriture épouse au plus près chaque déchirure, explore chaque blessure pour tenter de comprendre et d'accepter la brutale métamorphose d'un univers ordonné en chaos inarticulé. Dix ans après la mort de sa mère et la condamnation de son père à une peine de prison, la narratrice affronte une réalité qui lui reste indéchiffrable en brisant le silence familial. Elle trébuche, se cogne, se blesse. Proche de la chute, elle vacille et reste debout mais effondrée de l'intérieur. Les questions, lancinantes de douleur et du désir de comprendre enfin pour aimer encore, s'enchaînent dans une plongée vertigineuse où tous les repères, tout ce qu'on croyait intangible, se brouillent, se confondent. De cet arrachement au père rêvé, fantasmé, naît un amour absolu et apaisé. Et c'est déchirant de douceur et d'espoir que de ressentir au creux des mots de Laurence Tardieu cette re-naissance possible. Cette écriture nous met à nu, en fouillant profondément derrière les apparences, au-delà des mots évidés de leur sens. De quoi est fait l'amour que l'on porte à ses parents ? Sur quel socle repose-t-il ? Admiration ? Respect ? Complicité ? Que connaît-on finalement de ceux qu'on aime ? "La confusion des peines" c'est le long chemin qui conduit à aimer "quand même" et on continue à l'arpenter bien après la lecture.