Vous êtes ici

La Délicatesse du homard
352
Date de parution: 
02/05/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253088172
Editeur d'origine: 
Michel Lafon

La Délicatesse du homard

7,70€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre...
Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir  ?

Une écriture fluide. Sensible aux secrets de famille, Laure Manel creuse habilement son sillon. Laurent Beauvallet, Ouest France.

Les coups de coeur des libraires

Bouleversant et poignant !

SANDRINE de la FNAC à Grenoble vous conseille
 
François trouve une femme un jour sur la plage. Il la recueille chez lui, dans son centre équestre. Il ne sait pas qui elle est. Elle lui dit qu'elle s'appelle Elsa. Que cache t'elle ? Pourquoi a t'elle fui son passé ? Pourra t'il l'aider à surmonter ses blessures enfouies ?
Ce livre est sublime il prend aux tripes.

Les derniers avis

5

La Délicatesse du Homard m'a d'abord séduite par son titre. Je fais partie de la génération Friends, et je dois dire que la scène où Phoebe explique à Rachel et Ross qu'ils sont le homard l'un de l'autre m'a toujours faite sourire. Comprendre en fait qu'ils sont âmes sœurs. Depuis le homard est bien plus qu'un pêché gourmand à mes yeux, il revêt un côté fleur bleue.

Le quatrième de couverture m'a quant à lui intrigué : "François, directeur d'un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d'une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d'un rocher. Plutôt que d'appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. A son réveil, l'inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s'appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l'autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s'apprivoisant s'apaise, leur carapace peine à se fendre... Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?"

Soyons honnête, la Bretagne a encore été un facteur déterminant dans mon choix. J'étais d'ailleurs persuadée que l'intrigue se déroulait en Morbihan, j'ai lu ces premières pages comme une madeleine proustienne. J'ai souri intérieurement quand j'ai compris que je me retrouvais à nouveau près de Brest. Mon inconscient essaie-t-il de me faire passer un message ? Le mystère reste entier !

Grâce à la plume de Laure Manel, j'ai pu faire la rencontre de deux âmes fortes, dont une qui s'ignore, en les personnes de François et Elsa. Leurs voix se font échos au fil des pages, avec un jeu de point de vues alternés, à chaque chapitre. J'ai beaucoup aimé ce procédé stylistique, qui m'a littéralement séduite, et qui permet de sentir les liens qui se tissent entre les deux narrateurs.

D'un côté Elsa, qui a abandonné sa vie derrière elle, prête peut être même à abandonner la vie. Dont on découvre les fêlures au fur et mesure qu'elle en passe outre et qu'elle les surmonte, notamment grâce à l'équithérapie. Et à sa fuite en Bretagne. La Bretagne comme thérapie donc. On retrouvait également cette idée dans Entre Mes Doigts Coule Le Sable, de Sophie Tal Men. C'est joli, et tellement vrai.

Et d'un autre côté François, célibataire travaillomane, qui va fendre sa carapace au fur et à mesure qu'Elsa va réapprendre à aimer vivre. Leur rencontre est cathartique. Tout ce que je peux vous dire, sans gâcher le plaisir, c'est qu'à travers son roman, Laure Manel nous offre une belle leçon de vie.

La lecture de La Délicatesse du Homard offre une vraie bulle de douceur et m'a apportée beaucoup de bonheur. Le bonheur de découvrir un nouvel auteur talentueux, qui a su me tirer une larme, et surtout me faire sourire. Il y a dans l'écriture de Laure Manel quelque chose de lumineux et de délicat, un peu comme une bulle de champagne, qui nous enivre juste ce qu'il faut.

Belle lecture à vous !

4
Blogueur

Je me suis énormément identifiée aux personnages, et, de ce fait, je les ai beaucoup aimés. Elsa, qui paraît si froide, au départ, et qui, se révèle petit à petit, comme une femme qui se protège, qui fuit sa vie. François, un homme bon, qui fait comme il peut, avec les femmes, depuis l’épreuve qui a changé sa vie. Il m’a fait sourire par son côté, par moments, maladroit mais si attachant. Je voulais connaître leur passé et je souhaitais qu’ils puissent se reconstruire.

Le titre correspond tout à fait à cette histoire. Celle-ci est racontée de façon très délicate, les informations sont distillées tout doucement, avec sensibilité. Nous découvrons au fil des pages, les événements qui ont marqué chacun des personnages, mais, même les drames nous sont dits avec douceur. Et surtout, il y a beaucoup d’espoir dans « La délicatesse du homard », nous avons tous droit à un nouveau départ, à une seconde chance.

L’écriture est très subtile, les mots sont très bien choisis. Comme dit la chanson : « C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup», mais j’ai énormément aimé le soin accordé à la ponctuation, dans ce roman. Elle est toujours juste et c’est un élément que j’apprécie énormément.

Conclusion

C’est un livre à lire quand vous êtes d’humeur à vous laisser emporter délicatement. C’est une lecture apaisante, pleine de douceur.