Vous êtes ici

Le Principe de Pauline
364
Date de parution: 
16/03/2016
EAN : 
9782253068310
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Le Principe de Pauline

7,30€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
« Pauline a un grand principe, dans la vie : l’amour sert à construire une véritable amitié. Maxime et moi en sommes la démonstration vivante. Nous aurions pu nous contenter d’aimer la même femme, d’être des rivaux compréhensifs… Mais non. Maxime, pour appliquer le principe de Pauline, a voulu devenir mon protecteur. Et c’est ainsi qu’un voyou à la générosité catastrophique a pris en main le destin d’un romancier à problèmes... »
 
Une histoire d’amour irrésistible de fantaisie et de tendresse. Bernard Lehut, RTL.
 
Un livre coup-de-poing, doux comme une caresse. Valérie Gans, Madame Figaro.
 
L’univers décalé, cocasse, grave parfois, mais jamais désenchanté, d’un van Cauwelaert au mieux de sa forme. Julie Malaure, Le Point
 
À lire absolument ! Béatrice Mabilon-Bonfils, L’Obs.

Les derniers avis

3
Blogueur

Pauline, Maxime et Quincy forment un trio des plus étonnant ! Leur histoire est à la fois cocasse, décalée, parfois grave mais jamais désabusée. Déjà, leur rencontre n’a rien de banale. Quincy Farriol est un jeune auteur des éditions Portance, invité par Mme Voisin, libraire à Saint-Pierre-des-Alpes pour la remise du Prix de la maison d’arrêt, pour son roman l’Énergie du ver de terre. C’est dans cette petite librairie qu’il rencontre Pauline, étudiante en informatique, venant en aide à la libraire lors d’événements de ce type. Elle est aussi la petite amie de Maxime, détenu de la maison d’arrêt et premier membre du jury qui a élu le roman de Quincy. Derrière ce prix et cette invitation, toute une stratégie a été imaginée par les amants pour les aider à surmonter leur séparation. Mais ils n’ont pas tout à fait le même but et Quincy se retrouve coincé entre eux deux, lors de ce week-end qui bouleverse sa vie pour toujours.

C’est un roman déroutant, mêlant une histoire d’amour et d’amitié pleine de fantaisie. On y découvre les débuts d’Internet grâce aux études de Pauline, le monde de l’édition des années 90 avec Quincy et la politique de l’époque chiraquienne dans tous ses états avec les magouilles de Maxime. Ce n’est pas une lecture coup de coeur mais je suis quand même contente d’avoir découvert cet ouvrage qui change de mes lectures habituelles.

3
Blogueur

J'ai été touchée par ce triangle amoureux et d'amitié qui passe par tous les états au fil du temps. Il y a des rebondissements, de la romance, de l'auto-dérision. Les personnages sont tous originaux : Quincy Fariol écrivain dépressif qui va rencontrer Pauline une surdouée de l'informatique qui est amoureuse de Maxime qui lui se trouve en prison et refuse de la voir depuis un an. Ils vont s'aider, se découvrir, se rencontrer. Vingt ans plus tard Quincy découvre un exemplaire de son livre dédicacé à Pauline et Maxime et il est rattrapé par le passé. Ce trio amoureux donne lieu à des scènes cocasses et étonnantes qui interpellent.


C'est un hymne à l'amitié et à l'amour bien ficelé avec un mélange d'espoir et de fatalité qui nous emporte et nous tiens jusqu'à la dernière page. J'aime beaucoup la plume de cet auteur qui ne me déçoit pas, sa plume est alerte et il sait ménager les rebondissements en les alternant avec des moments de calme de façon très habile. J'ai trouvé très plaisant le fait que le thème de la création littéraire et de la réussite commerciale viennent en filigrane à travers Quincy.
C'est un roman d'amour mais pas seulement, en arrière-plan de sombres magouilles politico-mafieuses viennent donner un peu plus de relief au tout. Une fois le livre refermé on se pose des questions sur nous-mêmes , sur notre rapport à l'amitié, à l'amour, au désir, au destin. le roman est parsemé de références olfactives, références musicales et c'est très bien joué car cela fait appel à nos propres souvenirs. Qui n'a pas des souvenirs précis associés à une odeur ou un morceau de musique ?
On peut tous trouver ce que l'on cherche dans ce roman en fonction de ses désirs, de ses besoins. Un beau roman, réussi, sensible et profond. On sourit, s'intérroge, se désespère, à la lecture de ce roman très réussi.

Liés