Vous êtes ici

Les Yeux couleur de pluie
256
Date de parution: 
10/05/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253071174
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Les Yeux couleur de pluie

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Étudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors pour elle, loin des siens, de ses montagnes  : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la collocation, aux collègues… Surtout, c’est l'insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie  ?
Rencontres, passions, non-dits, péripéties drôles ou dramatiques… un plaisir de lecture, un roman sensible et plein de fraîcheur qu'on ne lâche pas.
 
Une plongée dans les coulisses des gardes, des urgences et de la maladie, pleine de réalisme, mais vue avec humour. Un roman vif, très enlevé, aux personnages attachants.  Santé Magazine.

Les derniers avis

3

Pour être honnête, j'appréhendais un peu un roman sur une interne en médecine. Peur qu'il soit trop technique (l'auteur étant elle-même médecin), mais, même si les scènes de l’hôpital semblent bien réelles, les termes médicaux sont compréhensibles même pour des néophytes.

On y découvre d'un côté la vie de l'hôpital côté coulisse (loin des stéréotype des séries télé US) et le quotidien de Marie-Lou entre ses gardes, ses collègues et la maladie bien présente de ses patients et d'un autre côté sa colloc et le cousin de celle-ci (sans oublier Écume, le fidèle chien).

Alerte spoil : avant de commencer ce roman, je me demandais pourquoi ce titre? Cela renvoie aux yeux de Mathieu, le doux rêveur. Je trouve la comparaison très poétique et touchante.

A plusieurs endroits du roman, l'auteur y fait référence, et je trouve cela très beau. Je m’imagine du coup très bien ce personnage.

Un 1er roman (d'une série de trois romans) assez agréable, qui se lit très facilement. C'est bien écrit, avec de l'humour. On s'attache à Marie-Lou, on a envie d'en savoir plus sur Mathieu, et on veut voir comment elle va poursuivre sa carrière...qui débute plutôt bien.

Quelques clichés sur la Bretagne, entre la météo, le ciré jaune, le cidre et les crêpes, mais c'est bien amené et l'auteur ne se moque pas de cette région, elle la met plutôt en avant.

Mari-Lou est un personnage touchant, qui évolue au fil des pages, qui mûri et grandi.

Elle est pleine d'ambition (dans le bon sens du terme), elle aime son métier qui est en "perpétuelle évolution et qu'elle trouve passionnant". Elle est pétillante, a de inquiétudes, des coups de cœur et des rêves, bref une jeune femme moderne, même si un peu naïve.

Entre amour et amitié, un beau roman agréable sur la transition vers l'âge adulte où on quitte le nid. Il n'y a pas vraiment de suspense (quoi que un petit rebondissement en fin de roman), mais ça reste léger.

Je pense que je lirais le 2ème tome.

5

Frais et iodé, ce petit roman se savoure comme un bonbon. On part à la découverte de la Bretagne dans les pas de Marie-Lou, une jeune étudiante en médecine originaire de Savoie...autant dire, deux mondes à l'opposé l'un de l'autre. Mais là-bas, à l'autre bout de la France et loin de ses montagnes, la jeune femme se découvre une nouvelle famille et tombe sous le charme d'un mystérieux interne aux yeux couleur de pluie (oui, forcément, il y'a un peu de romance mais c'est bien dosé et jamais mièvre).
Au-delà de ça, au-delà de l'aspect " feel good " du roman, ce que j'ai aimé, c'est la description du milieu hospitalier dans lequel évoluent les différents personnages, un milieu d'autant mieux décrit que Sophie Tal Men est elle-même médecin de formation.
Cette lecture qui m'a fait sortir de ma zone de confort a surtout eu le mérite de me faire découvrir une auteure à l'univers aussi chaleureux qu'elle-même l'est avec ses lecteurs et je pense que je vais désormais suivre de près Sophie Tal Men et sa plume sans prétention mais sincère et authentique.