Vous êtes ici

Manderley for ever
328
Date de parution: 
11/05/2016
EAN : 
9782253067924
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Manderley for ever

8,70€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  
Je l’ai décrite comme si je la filmais, caméra à l’épaule, afin que mes lecteurs comprennent d’emblée qui elle était. J’ai décrypté ses livres, sa voix, son regard, sa façon de marcher, son rire. J’ai écouté ses enfants, ses petits-enfants. Autour des maisons qu’elle aimait avec passion, j’ai dressé le portrait d’une écrivaine atypique et envoûtante, méprisée des critiques parce qu’elle vendait des millions de livres. Son univers macabre et fascinant a engendré une œuvre complexe, étonnamment noire, à l’opposé de l’étiquette « eau de rose » qui lui fut si injustement attribuée.
Ce livre se lit comme un roman, mais je n’ai rien inventé. Tout y est vrai.
C’est le roman d’une vie.
 
Tatiana de Rosnay
 
 
Le portrait d’une Daphné du Maurier révoltée, libre et entière. Marine de Tilly, Le Point.

Une biographie passionnante, fouillée et incarnée de l’écrivaine. Olivia de Lamberterie, Elle.

Tatiana de Rosnay s’est rendue au plus près de cette femme ultramoderne. Pierre Vavasseur, Le Parisien

Les coups de coeur des libraires

Allez-y, c'est une des merveilles de l'année !

L'incontournable chronique de Gérard Collard : "Mais qui est réellement Daphné du Maurier? découvrez-la en lisant cette bio qui se lit comme un roman, passionnante ! "

Les derniers avis

Portrait de Heureuse Comme Une Lectrice
4
Blogueur

Longtemps, je n'ai connu de Daphné du Maurier que "Rebecca", roman sombre et somptueux qui a marqué mon adolescence.
Puis, au hasard d'une diffusion du film "Les oiseaux" d'Hitchcock, j'ai appris qu'il s'agissait de l'adaptation de l'une de ses nouvelles. Et c'était tout.
Comme la plupart des critiques, comme la plupart de ses lecteurs, je limitais Daphné du Maurier à son roman le plus connu et le plus vendu et au fait qu'Hitchcock ait adapté plusieurs de ses œuvres.
Mais qui était vraiment Daphné du Maurier ?
C'est à cette question que tente de répondre Tatiana de Rosnay. Car Daphné du Maurier était une femme complexe, entière, un véritable personnage de roman.
Issue d'une famille d'acteurs de théâtre, bercée dès son plus jeune âge par les pièces de John Barrie (l'auteur de Peter Pan), Daphné du Maurier n'était pas qu'une jeune fille issue de la jeunesse dorée londonienne.
Très vite, elle s'adonna à l'écriture, voulut en faire son métier pour gagner son indépendance financière, exprimer sa créativité, libérer la puissance de son univers romanesque d'une incroyable richesse, bien trop souvent limité à un aspect "gothique" ou "romanesque".
C'est en plongeant dans son journal intime, en écoutant les enfants, les petits-enfants de Daphné du Maurier, en s'aventurant dans les maisons qu'elle a passionnément aimées, sus les côtes sauvages de Cornouailles où elle avait choisi de vivre, que Tatiana de Rosnay livre, avec une écriture sensible et pleine de respect, la biographie émouvante d'une grande dame de la littérature anglaise.
L'écueil de la biographie, c'est le voyeurisme.
A aucun moment, Tatiana de Rosnay ne tombe dans ce piège. Parce qu'on ressent son admiration et son affection pour Daphné du Maurier. Son respect aussi pour une femme qui aimait la discrétion et plaçait sa liberté au-dessus de tout.
"Manderley for ever" est une biographie qui réussit à être tendre, lucide, jamais complaisante.
Que l'on connaisse ou non l’œuvre de Daphné du Maurier, peu importe. Il faut lire le roman de cette vie passionnée qui nous rappelle que le bonheur ne se possède pas mais se construit.

3
Blogueur

Tatiana de Rosnay (franco-anglaise auteure en 2007 de "Elle s’appelait Sarah" dont il s’est vendu neuf millions d’exemplaires dans le monde) retrace affectueusement l’itinéraire de Daphné dont le père, Gerald, l’un des acteurs adulés du théâtre anglais, était le fils de l’illustre romancier de "Peter Ibbetson". De Daphné, qui vit le jour à Londres le 13 mai 1907, la jeunesse - qu’étoilèrent des amours secrètes - s’inscrit au grand large des douloureux destins à la Dickens. Vie dorée pour cette jeune femme (qui rêva toujours d’être un garçon) dont "L’Amour dans l’âme", son premier roman, parut l’année de ses vingt-quatre printemps.

Avec empathie autant qu’une exquise finesse psychologique, Tatiana de Rosnay nous campe une écrivaine à l’inspiration tourmentée, architecte de "L’Auberge de la Jamaïque" dont en 1939 l’encore peu connu Alfred Hitchcock tira un long métrage que Daphné détestera. En 1932, cette don juane s’éprit d’un bel officier qu’elle épouse; du futur général Frederick Browning, elle aura deux filles et un fils.

Liés