Vous êtes ici

Meurtre en Mésopotamie
223
Date de parution: 
06/03/1976
EAN : 
9782253011545
Editeur d'origine: 
Le Masque

Meurtre en Mésopotamie

Robert Nobret (Traducteur)

5,60€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  

Une jeune infirmière, Amy Leatheran, arrive sur le chantier de fouilles de Tell Yarimjah, afin de s’occuper de Mrs Leidner, la femme d’un archéologue, qui est la proie d’angoisses nocturnes. Lorsque cette dernière sera assassinée, Amy aura l’immense privilège de voir Hercule Poirot à l’œuvre…

Les derniers avis

Titre du mois d'août du challenge #JeLisAgathaChristie organisé par Le livre de poche.
Encore un titre que je n'avais jamais lu.

Amy Leatheran, narratrice de cette enquête, est infirmière. Elle est engagée par le professeur Leidner afin qu'elle s'occupe et rassure la femme de celui-ci sur le camp de fouilles archéologiques. En effet, Mrs Leidner qui semble adulée par tous est persuadée que quelqu'un veut sa peau. Et elle a bien raison puisqu'elle est retrouvée sauvagement assassinée dans sa chambre. Qui a tué la belle Mrs Leidner ? Tous ont un alibi. Seul Hercule Poirot va pouvoir résoudre un tel mystère.

Comme avec chaque enquête d'Agatha Christie, je me suis régalée. J'ai cherché, j'ai fait des suppositions et je me suis faite mener en bateau. Encore une partie de Cluedo que je n'ai pas remportée...

J'ai adoré me promener près de Bagdad, découvrir des archéologues en plein travail. Le cadre de cette enquête m'a vraiment fait voyager. Comme toujours, tout est tellement bien dépeint que l'on voit la scène se dérouler sous nos yeux.

J'avoue cependant qu'il ne s'agit pas de mon tome favori d'Agatha Christie. Peut-être est-ce dû au fait que le personnage de l'infirmière soit le narrateur. J'ai pourtant beaucoup aimé qu'elle égratigne un peu ce cher Hercule Poirot.

Ce n'est pas mon enquête préférée mais je l'ai tout de même adorée. Parce qu'avec Agatha Christie on a tout de même très peu de risque d'être déçu.
Alors certes la recette est plus ou moins la même : un huis-clos, un meurtre, tous suspects, tous ont un alibi, une police qui patauge et Hercule qui se pose en sauveur de la situation.
Mais on se laisse prendre au jeu avec délectation. Pas de doute que ce petit Belge sait faire fonctionner ses cellules grises.
C'est tarabiscoté à souhait.

Le livre parfait pour les vacances (ou se donner du courage avant la rentrée qui approche).

Liés