Vous êtes ici

Tout le bleu du ciel
840
Date de parution: 
12/02/2020
EAN : 
9782253934103
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

Tout le bleu du ciel

9,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Un livre aux dialogues impeccables et aux personnages touchants d’humanité. Psychologies magazine.

Bouleversant. Version femina.

Sélection PDL
2020

Les coups de coeur des libraires

Embarquez pour un voyage initiatique...

Tout plaquer pour partir.... Tout quitter pour la route et la liberté, et au bout la découverte de soi, de l'autre et du véritable sel de la vie. Un livre plein de beautés, de sensibilité et d'émerveillements. À lire sans tarder !!

Delphine - FNAC Saint-Genis-Laval

Une douce pause lecture...

Un roman bouleversant qu'on ne lâche plus dès les premiers chapitres lus... Émile a un Alzheimer précoce à l'âge de 26ans, il décide de tout quitter pour un ultime voyage à la découverte du monde avec une jeune femme, Joanne, qu'il ne connaît pas. Joignez-vous à eux le temps d'une douce pause lecture...

Julie - FNAC Roche-sur-Yon

Les derniers avis

5

« Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même. »
.
.
Ce soir je viens vous parler de « Tout le bleu du ciel » qui fait un carton sur booksta en ce moment ou du moins dans mon fil d’actualité. C’est grâce à la chronique de @tiphaine_schuh que je me suis lancée dans cette lecture à mon tour.
.
.
Ce fut une vraie claque, un franc coup de coeur. L’histoire est à la fois originale entrainante et poignante. J’ai adoré la compagnie d’Emile et de Joanne; découvrir leur passé et partager leur présent ; assisté à l’évolution de leur complicité et de leur dévotion l’un pour l’autre. Ils vivent en accéléré car le temps est compté ; on voyage à l’heure côté dans le sud ouest de la France. On s’imagine perdu au milieu de la nature. Ce livre m’a d’ailleurs donné le besoin d’être déconnectée d’où mon manque d’activité récente. C’est un livre bouleversant, des montagnes russes émotionnelles qu’on expérimentent avec nos deux protagonistes. On passe de la crise de panique à une séance de méditation de pleine conscience, ce qui permet aussi au lecteur de se détendre, trimballé dans les pensées de l’un ou l’autre. La plume de l’auteure est magnifique et d’une justesse incroyable. On ressent l’égarement, l’angoisse qui grandit en même temps qu’Emile et c’est époustouflant. Ce roman reste une histoire difficile mais touchante. Je recommande grandement cette splendide lecture, qui est en plus un vrai nid à citations.
.
.
Merci à Emile et Joanne d’avoir partagé avec moi leur voyage et leur intimité la plus profonde. Merci Mme Melissa Da Costa pour ce récit, merci pour ce dernier voyage, ce fut un privilège d’y assister.

4

26 ans et un avenir brutalement muré. Emile est atteint d'une maladie neurodégénérative qui s'apparente à une forme d'Alzheimer précoce. Plutôt que de subir un protocole d'essai dans un centre spécialisé, plutôt que d'imposer sa dégradation à sa famille, plutôt que d'endurer pitié et humiliation, il décide de prendre le large à bord d'un vieux camping-car, sans prévenir personne. Personne sauf Joanne qui, seule, a répondu à sa petite annonce. Leur road-movie les conduit d'abord dans les Pyrénées où ils marchent, font des rencontres et apprennent progressivement à se connaître. Jusqu'au moment où un malaise plus intense que les autres nécessite l'hospitalisation d'Emile. Pour éviter que ce dernier ne soit placé sous la tutelle de ses parents, Joanne propose un plan imparable, qui va les emmener bien plus loin et bien plus haut que les sommets pyrénéens. Je ne vais pas dire plus de ce roman imprégné d'émotions, de paysages et de rencontres inouïes. Pétri d'humanité pure, en fait.

L'écriture s'enroule sur les souvenirs d'Emile avant qu'il ne perde la mémoire et déploie un lyrisme sensoriel dans la description des lieux. Ceux-ci s'intègrent à la narration à la manière de personnages influant sur la trajectoire géographique mais surtout psychologique et affective de Joanne et Emile.

J'ai été très émue par l'atmosphère de ce roman de jolies rencontres et d'espoir "quand même". Seul bémol, pour moi, l'omniprésence en filigrane des romans de Paulo Coelho. Les moments où ce fil rouge apparaît de manière explicite (voire didactique) sont, à mon sens, les plus faibles. Dommage !