Vous êtes ici

La Décision
216
Date de parution: 
13/01/2016
EAN : 
9782253045366
Editeur d'origine: 
Stock

La Décision

6,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Avec un frisson, il avait repensé à cette parole prophétique de Heine : ce n’était qu'un prélude. Là où l’on brûlait des livres, on finissait par brûler des gens.
B. B.
 
En 1933, Thomas Mann quitte Munich pour un voyage en Suisse, avec sa femme Katia et leurs enfants. Pendant ce temps, en Allemagne, le monde s'écroule. C'est le début de l'exil... Un exil d'abord résigné, jusqu'à ce jour de février 1936 où l’écrivain décide de condamner publiquement le régime nazi.
Lorsqu’il apporte cette lettre à son ami journaliste Korrodi afin qu’elle soit publiée, celui-ci est souffrant, et la publication est retardée de trois jours. Trois longs jours durant lesquels le doute va s'emparer de lui. Peut-on continuer à écrire lorsqu'on a perdu la reconnaissance de sa patrie, de ses lecteurs ? Et en tant que mari et père, a-t-on le droit de mettre en péril la vie des siens ?
 
Parfaitement composé, La Décision est une vraie réussite. Alexandre Fillon, Livres Hebdo.

Les derniers avis

3


Thomas Mann se révèle dans sa fragilité. En exil, ses amis, les honneurs et sa maison familiale lui manquent. Il sait que publier cette lettre signifie tourner le dos à l'Allemagne pour toujours et aussi perdre ses lecteurs.
Et qu'est-ce qu'un écrivain sans ses lecteurs ? Et un père qui mettrait en péril la vie des siens ? En tant qu'homme, père et citoyen, sa décision, aussi difficile soit elle, est finalement sans appel, car « lorsqu'on hait le mal de toute son âme, on devra dire adieu à son pays natal. »
Dans ce premier roman, Britta Böhler invite à explorer la vie intime de Thomas Mann à travers trois jours qui vont marquer sa vie. Elle réussit avec brio à donner à cet immense écrivain, l'air d'un homme ordinaire en proie à ses doutes, à ses peurs, à ses chagrins et nous le rend profondément humain.
 

3

L'auteure révèle avec talent les doutes et les peurs d'un homme vieillissant qui est fatigué de mener des batailles et de fuir. Mais tel un chevalier éternellement loyal, il revêt une dernière fois son armure de papier et porte une féroce estocade à l'ennemi immonde qui menace son pays. L'Histoire le sait déjà, la lettre de Thomas Mann a bien été publiée, mais il était tout à fait intéressant d'interroger les jours qui ont précédé sa publication : il faut se souvenir que L Histoire accouche parfois de ses héros dans la douleur et qu'un acte de bravoure peut cacher des abysses d'incertitude.