Vous êtes ici

La Vie à côté
240
Date de parution: 
13/01/2016
EAN : 
9782253045373
Editeur d'origine: 
Stock

La Vie à côté

6,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Rebecca est laide. Extrêmement laide. Elle se tient prudemment hors du monde pour ne pas être blessée. Son père, médecin, n’est presque jamais là ; sa mère, une beauté, ne supporte pas d’avoir engendré un physique si ingrat et vit cloîtrée depuis sa naissance. Pour consolations, Rebecca peut compter sur l’amour de sa nourrice, Maddalena, et l’impétuosité de sa tante, Erminia, qui décide de l'initier au piano. Rebecca va dès lors concentrer sa vie dans la seule partie de son corps épargnée par la difformité : ses mains. Une autre vie est possible, un autre langage, une vie à côté.
Dans ce premier roman, Mariapia Veladiano comble le silence et les bruits étouffés en donnant voix à la différence.
 
Un portrait de femme bouleversant autant qu’un roman d’émancipation très original. Féroce et sensible.  Fabio Gambaro, Le Monde des livres.
Pas de pathos, nulle aigreur, juste le récit d’une souffrance effacée. Alexis Liebaert, Le Magazine littéraire

Les derniers avis

3
Blogueur

Dans ce premier roman magnifique, Mariapia Veladiano aborde des sujets violents comme le rejet d’un enfant, l’émancipation d’une femme meurtrie, l’acceptation des différences et la bêtise humaine avec une délicatesse et une pudeur hors du commun. A aucun moment elle ne sombre dans le pathos, dans le voyeurisme ou dans la colère. Sa plume est jubilatoire. J’ai lu et relu certains passages avec un plaisir à peine dissimulé. Est-ce parce que les syllabes finales de son prénom et de son nom forment le mot « piano » que celui ci nous accompagne divinement tout au long de notre lecture, en faisant références aux compositions des plus grands pianistes? Je l’ignore…

En refermant ce livre, cette certitude nous éclaire plus que jamais: chacun d’entre nous a un don pour le Bonheur en lui. Un don qu’il faut absolument trouver, travailler et faire grandir. Nous ne deviendrons vraiment Nous qu’à ce moment précis.

3
Blogueur

 Voilà un très joli roman de la Rentrée Littéraire. 

Comment faire lorsque l'on est parents d'un "monstre"? Le physique est-il vraiment important dans une vie? Comment le vivre au quotidien et quelle image donne-t'on aux autres? Voici autant de questions posées dans ce roman. L'auteur place le lecteur du point de vue de Rebecca, jeune fille "normale" et sensible voyant sa vie conditionnée par son physique et le lecteur ne peut rester insensible.

Sans jamais rentrer dans le pathos, "La Vie à côté" est un roman absolument cruel qui donne à lire des situations à la limite du soutenable. Le rejet d'une mère, les moqueries à l'école, le harcèlement... tant d'obstacles et de désillusions qui ne devraient pas être soumis à une petite fille. C'est alors dans la pratique du piano que Rebecca va trouver sa place et se rapprocher de sa mère qui semble depuis sa naissance avoir fait le deuil de son enfant. Repliée dans son silence depuis de nombreuses années, rien ne semble plus la toucher et sa vie se résume aujourd'hui aux quatre murs de sa chambre. A son décès, Rebecca va avoir accès à son journal et va tenter de comprendre l'attitude de sa mère.

Avec une tante musicienne et un père jouant à l'occasion, Rebecca va tout mettre en oeuvre pour faire de la pratique du piano sa planche de salut. Grâce à lui elle veut reconquérir le coeur de sa mère, être la fierté de ses parents, voir le monde extérieur. Elle va faire des rencontres magiques et enrichissantes, un florilège de personnages atypiques et cabossés va graviter autour d'elle. Sa pratique du piano, c'est sa façon de vivre sa vie à côté, sa vie différente de celle des autres mais méritant d'être vécue.