Vous êtes ici

Les Vieux Fous
504
Date de parution: 
10/04/2013
EAN : 
9782253167426
Editeur d'origine: 
Flammarion

Les Vieux Fous

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Aux derniers jours du règne colonial, Albert Vandel n'a pas renoncé. Barricadé dans son bordj, il devient fou comme un roi qui se meurt, revivant le temps des pionniers, des conquêtes algériennes, alors qu’il versait le sang pour « civiliser les peuples », « pacifier les territoires ». Pourquoi renoncerait-il, puisque les ors de la République lui ont donné le pouvoir et que les Présidents et autres ministres de la France républicaine ont honoré sa table cent années durant ? Avec ce nouveau roman, Mathieu Belezi, dans une langue prophétique, remue les entrailles d'une mémoire obscène que certains préféreraient oublier.
 
Et par-delà cette amnésie de l’histoire, ce crépuscule des vieux ramène le lecteur vers d’autres pachas avides et sanguinaires, qui ont pris le relais de la colonisation européenne pour saigner leur pays à blanc et asservir leur peuple avant qu’il se réveille, en un printemps arabe dépassant les saisons. Laurent Boscq, RollingStone.

Les derniers avis

3
On ne ressort pas indemne de la plongée dans cet univers des « vieux fous » à la tête du quel Albert Vandel se veut Dieu avant tous les autres. Il se veut le maître de tout ce qui respire et pousse autour de lui. Pour se faire tous les moyens sont bons, se débarrasser de tout ce qui l’empêche d’avancer d’un coup de sabre qu’il donne lui-même, ou par l’intermédiaire des fusillades de ses soldats déserteurs ou de ses crocodiles utiles fossoyeurs pour faire disparaître les cadavres ! Manger, boire, se repaître de tout ce qui porte jupons, à en perdre toute raison et connaissance ! Ne veut-il pas devenir maître de toute l’Algérie ! Un roman violent, qui nous montre cet antihéros dans son délire, jusqu’à sa fin prévisible qui ne nous fera pas verser une larme ; dans le fond il n’a eu que ce qu’il méritait. J’ai continué cette lecture jusqu’à la dernière page car je voulais en apprendre plus sur l’histoire de l’Algérie. J’étais enfant lorsque ces événements se sont déroulés. Quand au style de Mathieu Belezi, il se veut aussi déroutant que son personnage !