Vous êtes ici

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie
416
Date de parution: 
02/05/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253088110
Editeur d'origine: 
Fayard

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

8,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
«  Je veux qu’on divorce. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l'univers de Pauline bascule.
Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s'écouler en attendant que la douleur s'estompe. Jusqu'au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.
 
 
Entre rire et larmes, ce roman touche au cœur.  Version Femina.
 
Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment.  Télé Loisirs.
 
Revigorant.
Femme actuelle.

Les coups de coeur des libraires

Un mélange détonant qui nous fait passer du rire aux larmes avec une facilité déconcertante !

DELPHINE OLIVIER-AUZIE, de la Librairie Le Pain de 4 livres, à Yerres vous conseille ce titre ! 
 
Pour notre plus grand bonheur, Virginie Grimaldi revient avec un troisième ouvrage, toujours aussi captivant.
Dans ce nouvel opus, on suit les tribulations de Pauline, une jeune maman fraîchement célibataire. Obligée de retourner vivre chez ses parents avec son fils de 4 ans, Pauline cumule les bourdes professionnelles et elle est mise à pied. Que faire de tout le temps qui s’offre à elle, à part ruminer son désespoir et espérer que Ben fasse machine arrière ? Elle s’accroche à ce mince espoir malgré les allégations de ses proches qui lui demandent d’être lucide. Elle doit tourner la page. Mais Pauline refuse, elle se laisse encore un mois pour reconquérir son mari, un mois durant lequel, tous les jours, elle va lui envoyer un souvenir de leur vie commune. Et pour ajouter au bonheur du lecteur, Pauline passe ce même mois de juillet en vacances avec toute sa famille, chacun ayant son lot de secrets et de soucis.
 
 

Les derniers avis

Virginie Grimaldi évoque la vie comme peu le font, elle parle à tous (Messieurs lisez aussi ses livres, c’est loin de n’être que des romans féminins. Ce sont des romans universels !) avec ce qu’il faut de simplicité pour que la lecture défile, qu’on avale ses moments de vie avec boulimie et qu’on se délecte au détour d’une page d’une formule, d’une image délicieusement touchante et vraie, douce aux oreilles, chaude au cœur ou brutale (mais nécessaire), élégante, pleine de charme et de délicatesse, des phrases qu’on aime lire (même si ça réveille des souvenirs qui font parfois mal) et qu’on ne peut s’empêcher de souligner ou noter.
merci Virginie Grimaldi pour cet excellent livre. Il y a là une acuité émotionnelle indescriptible. Tout en évoquant une sujet récurent de la littérature féminine, vous réussissez à faire un livre original, incroyable de sincérité, évocateur et inoubliable !
https://libre-r-et-associes-stephanieplaisirdelire.blog4ever.com/virgini...

4
Blogueur

Je rencontre donc Pauline, maman de 35 ans d’un petit garçon, dont la vie sombre peu à peu dans la mélancolie, puis bientôt la dépression. Elle ne parvient pas à faire le deuil de sa relation avec son mari, qui vient de la quitter après plus de 10 ans de vie commune. Alors voila, je vous expose la scène : moi, sur mon canapé, il fait 30 degrés dans l’appart. J’ouvre mon livre, et je m’apprête à plonger dans un feel good à la française. Feelgood ? Et bien pas tout à fait.

L’auteure nous permet de suivre la vie de Pauline, celle-ci entame une correspondance avec son ancien compagnon, elle lui écrit chaque jour un souvenir de leur histoire. Cette correspondance nous donne un aperçu de leur amour sincère. Alors que Pauline ne se souvient que des bons moments passés, les lettres écrites par Ben vont, quand à elles, se montrer révélatrices d’une tragédie non cicatrisées. Je ne m’attendais pas à une réponses de Ben aux lettres de Pauline, et cela fait prendre une tout autre tournure au récit, nous permettant de confronter les points de vue. Et je ne présageais pas du tout ces confidences !…

Afin de se changer les idées et parvenir à aller mieux, Pauline décide de partir en vacances avec toute sa famille. Chacun des personnages que nous rencontrons ici est unique et nous rappelera certainement des membres de notre propre famille: Nonna, cette grand mère affectueuse et compréhensive, la mère de Pauline qui lui fait sans cesse des reproches sur sa manière d’éduquer son enfant, le frère homosexuel, la sœur « parfaite »… Tout ce petit monde cohabite le temps d’un été au sein d’une grande maison en bord de mer, ce qui promet des révélations toutes plus insoupçonnées les unes que les autres ! Certaines confessions permettront à Pauline une reconstruction plus douce et sereine.

Gros + du roman : des phrases extrêmement drôles ! Je me suis surprises à rire à plusieurs moments (chose très rare pour moi en lecture). Ce qui rend le récit d’autant plus touchant.
Les rebondissements nombreux : la lecture se fait fluide, on tourne les pages à une vitesse folle.

Petit moins : certains personnages un peu caricaturaux, mais je n’en tiens pas rigueur, car c’est souvent le cas dans les romans de feelgood. J’ai beaucoup pensé à la plume de Sophie Kinsella en lisant Grimaldi (et je l’adore !).

Un roman tendre, où la famille (au sens large) est au cœur du récit. Une très bonne lecture donc, j’aimerai maintenant découvrir d’autres romans de cette auteure.