Vous êtes ici

Légion
96
Date de parution: 
12/03/2014
EAN : 
9782253177135
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

Légion

5,10€
4,99€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

« Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. » Ainsi parle le démon dans l’Évangile de Marc. Le héros de cette nouvelle, Stephen Leeds, surnommé Légion, est un être multiple : très intelligent, il peut apprendre n’importe quoi en très peu de temps, mais extériorise tous ses savoirs sous forme d’hallucinations, qui sont autant d’aspects de lui-même. Il vit reclus dans une grande maison, entouré de ces nombreuses entités hallucinatoires, toutes dotées de compétences hautement spécialisées. Il est riche, car il loue ses services à qui peut se les payer. Un jour, il est engagé pour enquêter sur la disparition d’un scientifique, inventeur d’un objet très particulier : un appareil photo capable de prendre des photos du passé… Ce court texte, l’un des préférés de son auteur, aborde des questions complexes et fascinantes, telles que la nature du temps, les mystères de l’esprit humain, le potentiel de la technologie…

Les derniers avis

3
Blogueur

Encore une fois, j'ai fait tout à l'envers. Lorsque je me suis proposée pour lire et chroniquer ce livre, j'étais persuadée que c'était une réédition du tome 1. Stephen Leeds est un personnage à part, disons pas comme les autres. Mais bon, c'est Brandon Sanderson à la plume n'est-ce pas, donc il ne fallait pas s'attendre à autre chose. D'une intelligence hors du commun, il apprend énormément de choses à une vitesse stupéfiante. Mais il ne peut garder tout ce savoir en lui, comme s'il n'y avait pas assez de place, donc il se créé des hallucinations, des personnages fictifs dans lesquels il déverse toute sa connaissance. Mais ces "aspects" comme il les appelle sont réels pour lui. Il s'en entoure, vit avec eux, échange, interagit. Bien sûr il passe pour un grand déséquilibré et fait le bonheur de tous les psychiatres et psychologues qui paieraient cher pour pouvoir l'analyser. Mais un grand déséquilibré respecté malgré tout car son intelligence et sa connaissance sont illimitées .

L'idée de base est complètement déjantée et comme d'habitude avec Sanderson, c'est du pur plaisir. Les situations sont cocasses et j'ai explosé de rire plus d'une fois. Stephen Leeds dont le surnom Légion colle à merveille ( extrait du résumé du tome 1 : « Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. » Ainsi parle le démon dans l’Évangile de Marc.), est appelé pour résoudre une enquête : un vol de cadavre à la morgue. Un cadavre qu'il faudrait retrouver de toute urgence parce qu'il recèlerait des données dangereuses pour l'humanité. L'idée là aussi est complètement farfelue, mais je vais vous laisser le plaisir de la découvrir par vous-même. Il est fou cet homme-là, si si, je vous assure !

Mais quel plaisir il procure à ses lecteurs !

Ce court roman me fait l'effet d'une récréation pour l'auteur, d'une pause pleine d'humour qui lui permet de se détendre et décharger son trop plein d'imagination entre deux œuvres majeures, telles que Fils-des-Brumes ou Les Archives de Roshar. Et bien, vous savez quoi ? On ne va pas s'en plaindre parce que c'est plus que divertissant !

Liés